CFORP -  Le centre d'innovation pédagogique
Le centre d’innovation pédagogique
 

Camp provincial autochtone : la culture en partage

Quand vacances riment avec croissance…

Les enseignantes et enseignants s’ennuient-ils pendant leurs vacances ? Sans doute pas, mais la fin août est pour eux le moment de songer à préparer la nouvelle année scolaire. Pour les y aider, le CFORP offre, du 8 au 25 août, des formations variées, rassemblées sous le nom d’Instituts d’été. Financées par le ministère de l’Éducation de l’Ontario, ces formations sont entièrement gratuites pour le personnel scolaire.

Cette année, les Instituts d’été ont voulu créer une expérience particulière autour des spécificités de l’éducation des Premières Nations, Métis et Inuit. L’une des richesses de ces Instituts étant de permettre aux participants de se bâtir un réseau personnel d’apprentissage, l’idée a germé de proposer un camp provincial autochtone, qui attirerait dans un même lieu les enseignantes et enseignants de partout en Ontario, sensibles à cette thématique.

 

Un camp provincial Premières Nations, Métis et Inuit

C’est ainsi que le camp provincial Premières Nations, Métis et Inuit a vu le jour. Il propose aux participantes et participants une expérience immersive unique : une plongée dans les cultures, l’histoire, les valeurs, les perspectives et les systèmes de connaissances riches des peuples des Premières Nations, Métis et Inuit.

L’équipe d’animation, composée de dix-huit personnes provenant des trois peuples des collectivités autochtones, possède des expertises complémentaires permettant d’offrir un éventail d’activités. Ce camp se déroulera au Centre écologique du Canada de Matawa, en pleine nature. Le Centre offre des cabines qui hébergent des groupes de 3 à 4 personnes. Cette vie communautaire fait partie intégrante de l’expérience culturelle que propose ce camp, tout comme les cérémonies et activités auxquelles seront conviés les participants : cérémonies du soleil levant, atelier de perlage ou de fabrication d’une ceinture fléchée, excursion en canot, repas autochtones… Ce partage culturel entraînera les participants dans des situations authentiques d’apprentissage, et mettra en évidence leurs liens au curriculum de l’Ontario, « afin d’améliorer leur capacité à aider plus efficacement les élèves autochtones » (Plan d’action du conseil scolaire pour l’éducation des Premières Nations, des Métis et des Inuit 2016-2017).

En effet, les dimensions expérientielle et holistique de l’apprentissage sont fondamentales dans les cultures autochtones — ce qui n’est pas sans évoquer les plus récentes recherches en éducation sur l’« apprentissage incarné » (embodied learning).

À travers les ateliers au programme, les cercles de partage, le carrousel de ressources, etc., les participantes et les participants découvriront un monde de communication où se combinent intellect, affectivité, spiritualité et corps. Ainsi, ils exploreront le concept de l’éducation autochtone avant de s’aventurer dans la conception d’activités réalisables avec les élèves.

Pour connaître le détail de ce camp, rendez-vous sur le site des Instituts d’été 2017, section Camp provincial autochtone.

 

Notre tissu culturel canadien

Intégrer les perspectives autochtones dans son enseignement ne concerne pas seulement le personnel scolaire ayant des élèves issus des Premières Nations, Métis et Inuit. Il est essentiel d’inclure ces perspectives de manière constante dans la pratique de toute classe, pour que les jeunes générations ontariennes, quelle que soit leur origine, les connaissent et les reconnaissent comme une partie de leur tissu culturel canadien.

‘Namwayut – Nous ne faisons qu’un.

Partager l'article
Écrit par

Après avoir été enseignante pendant plusieurs années, je suis conceptrice pédagogique au CFORP : je crée des concepts de ressources interactives, des scénarios de vidéos d’animation, des concepts de jeux sérieux, etc. Les profonds changements que connaît le milieu éducatif actuel me poussent à un questionnement de fond : « Comment apprenons-nous? » et « Pourquoi apprenons-nous ? ». Les avancées de la recherche en sciences cognitives, ainsi que les nouvelles tendances qui se dessinent en éducation, nourrissent ma réflexion. Mon blogue en est le reflet. Twitter : @EmmanuelleEN

Aucun commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE