CFORP -  Le centre d'innovation pédagogique
Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques
 

« Astérix » en pédagogie entrepreneuriale!

Êtes-vous comme moi, avez-vous goûté à la potion magique des #TacEdChat? Croyez-moi, ça vous donne de super pouvoirs! Tout comme Astérix, je me sentais petite et frêle. Toutefois, grâce à la potion de Panoramix, j’ai osé, tenté, essayé, transformé… pour en arriver à parler pédagogie entrepreneuriale lors du TacEdChat (#tacedchat) du mercredi 21 novembre 2018.

 

La pédagogie entrepreneuriale : une définition

Une prémisse sur laquelle s’appuie la pédagogie entrepreneuriale : l’élève est au cœur de l’action de son apprentissage.

Voici maintenant deux définitions offertes par des participants au TacEdChat :

« La pédagogie entrepreneuriale intègre diverses approches d’enseignement innovantes et actives qui facilitent l’intégration du numérique et rend le processus d’apprentissage captivant et signifiant pour l’élève. » @louisphoule

« Une pédagogie entrepreneuriale met l’accent sur le bien-être des élèves tout en y intégrant des projets communautaires durables qui développent des compétences globales et qui sont appuyés par la technologie. » @maotechno

Il est intéressant de noter que personne n’a mentionné l’objectif qui consiste à créer un produit à vendre ou un service à offrir. Le but est que l’élève entreprenne son apprentissage : que l’élève s’entreprenne! « L’entrepreneuriat devient alors un outil d’apprentissage (voir à ce sujet Pépin, 2015) grâce auquel les jeunes développent des qualités pour réussir leur vie et dans la vie. » (Site Web Idée éducation entrepreneuriale). L’Obélix en vous est-il prêt à offrir ce menhir en cadeau?

 

La pédagogie entrepreneuriale : un processus

Permettre à l’élève de s’entreprendre, c’est un processus où l’élève « […] doit être au volant de ses apprentissages et seulement être guidé …! » @malcommode72

Ainsi, les rôles de l’élève et de l’enseignant changent pour assurer le développement des compétences globales, des habiletés d’apprentissage et des habitudes de travail dans un environnement où il y a de la place pour l’essai et l’erreur. Est-ce que chacune et chacun de vos élèves est le maître de son apprentissage dans votre classe, votre Gaule?

 

La pédagogie entrepreneuriale : une question de partenariats

Un proverbe africain affirme : « pour qu’un enfant grandisse, il faut tout un village ». Il y a des Abraracourcix, des Agecanonix, des Assurancetourix, des Bonnemine, des Cétautomatix, des Ordralfabétix, dans le Nord, le Sud et l’Est de l’Ontario! Dans

chacun des villages, dans chacune des villes, dans chacune des communautés dans lesquelles vous habitez! Elles et ils ne demandent qu’à contribuer au bien-être de vos élèves. La création de partenariats est un pilier de la pédagogie entrepreneuriale : un échange de savoir entre la jeunesse et l’expérience solidifie des liens communautaires et développe la compétence de citoyenneté.

 

La pédagogie entrepreneuriale : comment ça se vit

« Et si la réponse venait des élèves… si les élèves naviguaient, selon leurs désirs et leurs passions, pour trouver des experts ou des personnes significatives? » @clementnat, ils développeraient leur citoyenneté mondiale et technologique, leurs compétences en communication, en collaboration, en innovation, en pensée critique, et donc, en entrepreneuriat! Un changement de paradigme qui fait un monde de différences!

Un autre point de départ intéressant : « en consultant les différents membres de notre communauté pour connaître leurs besoins et voir comment nous, la communauté scolaire, pouvons les appuyer ». @ElaineStVictor

En effet, c’est large comme éventail de possibilités! Ça peut être un peu déstabilisant au départ, mais combien stimulant!

« Apprendre à se connaître pour apprendre à apprendre pour pouvoir avoir un impact positif! Que demander de plus d’un système scolaire? Un mandat clair et bien défini! » @FrasloJ Quelle expérience pédagogique entreprenante!

C’est donc avec ces menhirs pédagogiques que je m’assume. Je suis une Gauloise de la pédagogie entrepreneuriale! La potion magique du #TacEdChat me donne des ailes! J’ai maintenant l’assurance que ce que je fais permet de faire avancer la pédagogie. J’ai combattu et je me bats toujours contre les Romains que je considère ici comme ayant une moins grande ouverture d’esprit, étant plus traditionnels et résistants aux changements, mais je gagne mes batailles! Je vous mets au défi : goûter à la potion magique!

Partager l'article
Écrit par
Originaire d’Alexandria, femme dynamique, énergique et fière franco-ontarienne, Marie-Josée Larocque est prédestinée à l’enseignement. Son parcours personnel et professionnel, parsemé de défis, a cheminé en force vers la pédagogie. Le français, les arts dramatiques et visuels ainsi que les technologies sont ses domaines de prédilection. Inutile de dire que la construction identitaire est ce qui l’anime profondément. Les activités parascolaires, elle en mangeait pour se rendre compte que ces occasions étaient trop exclusives. Afin de partager ces occasions, elle en a intégré plusieurs dans les cours dont elle est responsable. Ainsi, des tâches authentiques lui ont permis de découvrir toute une facette de la pédagogie qui la fait vibrer. Maintenant, son cheminement se poursuit en tant que conseillère pédagogique 7-12, Tactic, au CSDCEO.
Aucun commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE