CFORP -  Le centre d'innovation pédagogique
Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques
 

Comme pour un char!

Alors que notre virage à l’ère numérique nous amène graduellement à aborder la citoyenneté numérique, je ne peux m’empêcher de faire quelques liens avec l’industrie de l’automobile. Soyez patients, il y a un lien!

L’automobile… déjà vu!

C’était un peu avant mon temps, mais quand l’automobile a été inventée, j’imagine que les plus futés pouvaient imaginer comment cette nouvelle technologie allait transformer notre société. Ils n’y voyaient que les côtés positifs, les avantages liés à la rapidité et à l’efficacité des déplacements. Mais ces gens pouvaient-ils savoir que cette technologie allait transformer nos vies, notre économie? Qu’un jour, toutes les familles auraient un véhicule? Deux véhicules? Et de nos jours, trois véhicules et plus!

Et si je me mets à la place des gens plus sceptiques – à cheval sur les principes (jeu mot de 🙂 – , ils ont sûrement vu l’autre côté de la médaille, les aspects plus négatifs de la nouvelle technologie que représentait l’automobile. Coût, fiabilité, nécessité, sécurité…

Or comme toute nouvelle technologie, les innovateurs faisaient la promotion de l’automobile pour ses bienfaits, et ils tentaient sûrement de mettre en sourdine les aspects moins positifs.

Quelques questions à se poser (googleables mais bon…)

  1. Combien d’années après l’invention de l’automobile notre société s’est-elle dotée de mesures de sécurité.
  2. Quand et pourquoi a-t-on décidé que la ceinture de sécurité était obligatoire?
  3. Quand et pourquoi a-t-on décidé que le permis de conduire était obligatoire?
  4. Qu’il fallait une signalisation harmonisée sur les routes?
  5. Qu’il était plus sécuritaire de ne pas prendre d’alcool avant de conduire?
  6. Qu’il faudrait arrêter de texter en conduisant…?

J’imagine qu’une fois qu’on apprend à connaître une nouvelle technologie, des constats sont faits et la société se dote de mesures de sécurité afin que cette nouvelle technologie soit utilisée pour ce qu’elle amène de plus positif.

Internet

Vous voyez venir le lien?

En 20 ans, l’accès à Internet est devenu pratiquement indispensable. D’abord pour l’accès à l’information (Web 1.0), maintenant pour l’accès aux personnes (Web 2.o et 3.0). Pouvez-vous vous imaginer ne plus avoir accès à Internet? Moi non.

Or après quelques décennies d’accès à Internet, et particulièrement avec l’avènement des réseaux sociaux, on peut affirmer avec confiance que notre société est encore une fois transformée par une nouvelle technologie. On est passé d’un ordinateur par famille à un ordinateur et un portable et maintenant, à quelques portables et un appareil mobile par personne à partir de l’âge de 10 ans environ.

L’accès à Internet, c’est positif pour nous tous! Et nous savons maintenant, avec l’expérience, qu’il y a un MAIS.

On constate (du moins dans le monde de l’éducation) que des mesures de sécurité, de sensibilisation, d’éducation devraient être mises en place pour diverses raisons. Tout dépend du niveau de conscience. Je vous suggère cette série de 7 vidéos. Ça conscientise!

Et c’est ici qu’arrive la citoyenneté numérique. Voici sept composantes de la citoyenneté numérique.

7 composantes de la citoyenneté numérique :

  1. Littératie numérique.
  2. Éthique du numérique.
  3. Discrimination numérique.
  4. Identité numérique.
  5. Données numériques.
  6. Transactions numériques.
  7. Dépendance au numérique.

Comme vous pouvez le constater, c’est très large comme sujet, comme thème, comme besoin.

Et comme dans le cas de l’automobile, il faut s’attendre à voir les gens se doter de balises, de paramètres dans les prochaines années. Particulièrement dans le grand monde de l’éducation, qui souhaite tirer profit de l’accès à l’information, aux ressources et aux personnes, mais qui doit également préparer adéquatement le personnel et les élèves à ce nouveau contexte numérique, un contexte ouvert sur le monde.

Pour la citoyenneté numérique, quel sera l’équivalent de la ceinture de sécurité, du permis de conduire, de la signalisation, etc.?

Il y a de beaux liens à faire avec des ressources qui sont déjà disponibles pour les élèves et le personnel!

Je crois que nous ne sommes qu’au début d’un virage super intéressant en éducation et dans la société en général, un virage qui dépasse la simple intégration des technologies. Un virage où la technologie et l’humain seront désormais indissociables. Un virage où l’humain est la clé. Un virage humanisant!

Prochaine étape : le permis de conduire du citoyen numérique!

Avant d’avoir pleinement accès à Internet, il faudrait un « permis de conduire », une éducation au monde en ligne.

Comme pour un char! Non?

- Étiquettes
Partager l'article
Écrit par

Cofondateur d’escouadeÉDU, ​Marius est conférencier, coach et consultant. Il met sa passion pour le leadership au service de l’éducation. Sa mission est d’aider et d’inspirer les leaders à exprimer leur plein potentiel, à avoir un impact positif sur les gens autour d’eux et à obtenir de meilleurs résultats dans toutes les sphères de leur vie.
Visitez le escouadeEDU.ca pour plus d’information!

Marius est également conférencier, formateur et coach certifié chez The John Maxwell Team.

Visitez le mariusbourgeoys.com pour de plus amples renseignements! Marius est également certifié conférencier, formateur et coach chez The John Maxwell Team. Twitter : @Bourmu
Aucun commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE