CFORP -  Le centre d'innovation pédagogique
Le centre d’innovation pédagogique
 

Comment instaurer un climat de classe positif favorisant le développement d’une mentalité de croissance?

Ce billet de blogue est complémentaire aux capsules d’autoformation sur la mentalité de croissance produites par le CFORP. Ce neuvième billet, d’une série de billets qui se terminera en mai, soutient tout particulièrement la capsule intitulée : Comment instaurer un climat de classe positif favorisant le développement d’une mentalité de croissance ?

 

Comment instaurer un climat de classe positif favorisant le développement d’une mentalité de croissance?

 

Après avoir suivi l’autoformation Comment instaurer un climat de classe positif favorisant le développement d’une mentalité de croissance?, j’écris ce billet de blogue pour échanger avec vous  sur ce que j’ai retenu de cette expérience.  Je veux aussi partager certaines des réflexions que cette autoformation a suscitées chez moi.

Tout le long de ma carrière d’enseignante, j’ai voulu que chaque élève se sente valorisé et unique. Il était aussi important pour moi que chaque jeune reconnaisse son plein potentiel. Au cours des années, ce défi s’est révélé de plus en plus intéressant, puisque le contexte dans lequel évoluent les élèves est en perpétuel changement.

En effet, le personnel scolaire ne peut faire abstraction du fait que les élèves de leur salle de classe sont bombardés par les médias sociaux. De plus, l’influence des outils technologiques en constante évolution ne peut être négligée non plus. Les jeunes font face à un avenir rempli de possibilités impossibles à imaginer aujourd’hui. En tenant compte de ce contexte qui évolue rapidement, le rôle de l’enseignant se modifie. Il est donc de plus en plus difficile de préparer les élèves à occuper des emplois qui n’existent pas encore. Selon moi, en 2018, il faut encourager les élèves à vouloir tout essayer. Cela devient plus réalisable si le personnel enseignant s’assure que les occasions d’apprentissage offertes aux apprenants favorisent le développement des compétences globales :

  • pensée critique et résolution de problèmes;
  • innovation, créativité et entrepreneuriat;
  • apprendre à apprendre/la conscience de soi et l’apprentissage autonome;
  • collaboration;
  • communication;
  • citoyenneté mondiale et durabilité.

 

Comment le rôle du personnel enseignant change-t-il?

 

Le personnel scolaire joue un rôle clé dans la vie des élèves, et son rôle est complexe. Les enseignants ne sont plus uniquement des transmetteurs de connaissances. Ils deviennent des agents de changements promouvant des apprentissages variés en vue d’assurer le développement global de chaque élève. Comme l’illustre le schéma ci-dessous, il est essentiel que le personnel enseignant considère chacun des aspects du développement de l’élève et que la notion de bien-être dans son ensemble demeure au cœur ses préoccupations.

 

développement physique, cognitif, émotionnel et social

Extrait du document : Le bien-être dans nos écoles fait la force de notre société.

 

Il n’est donc pas surprenant, que dans son livre Teaching That Changes Lives: 12 Mindset Tools for Igniting the Love of Learning, publié en 2013, Marilee Adams insiste sur l’importance de développer des relations signifiantes avec ses élèves. Ces relations sont un des facteurs déterminants de leur réussite et de leur bien-être.

 

Comment les élèves de ma salle de classe se sentent-ils?

 

Mes élèves sont-ils engagés et actifs dans leurs apprentissages? Sont-ils prêts à prendre des risques? C’est ce que souhaite le personnel enseignant, mais comment y parvenir?

Le personnel enseignant doit :

  • agir comme coapprenant avec ses élèves;
  • considérer l’erreur comme une étape de l’apprentissage;
  • s’enthousiasmer devant les nouveautés qu’il échange avec ses élèves.

Bref, un des rôles importants de l’enseignant est d’aider ses élèves à cheminer vers une mentalité de croissance et à délaisser une mentalité fixe. Cela fera en sorte que les apprenants s’ouvriront à toutes sortes de possibilités. Je vous invite d’ailleurs, si ce n’est déjà fait, à consulter la capsule d’autoformation Quelle est la différence entre une mentalité fixe et une mentalité de croissance? pour en savoir plus à ce sujet.

 

Pour développer une mentalité de croissance

Croquis note de Marie-Andrée Ouimet

 

Comment favoriser une mentalité de croissance et développer un climat positif dans ma salle de classe?

 

Voici quelques stratégies gagnantes que j’ai expérimentées dans ma salle de classe ou que propose la capsule d’autoformation.

  • Inukshuk de l'apprentissage

    Pratiques pédagogiques de l’évaluation au service de l’apprentissage et de l’évaluation en tant qu’apprentissage

    Instaurer un climat de confiance qui fait en sorte qu’en entrant dans la salle de classe un sentiment de bien-être domine.

  • Écouter la voix de ses élèves; ils verbalisent très bien leurs besoins. Ils expriment naturellement par la suite un esprit de communauté et sont prêts à collaborer.
  • Appliquer les principes de la différenciation pédagogique qui favorisent l’engagement actif de l’apprenant dans son apprentissage et sa réussite. Ces éléments deviennent une source de fierté chez l’élève et provoquent chez lui un questionnement et une créativité, d’où résultent des réflexions qui viennent alimenter les leçons de façon incroyable.
  • Intégrer, dans les planifications, l’évaluation au service de l’apprentissage et en tant qu’apprentissage. Lorsque je l’ai fait dans ma salle de classe, j’ai constaté que la réussite de mes élèves est montée en flèche, puisqu’ils s’engageaient activement dans leurs apprentissages.
  • Amener les apprenants à se fixer des objectifs, à persévérer face aux défis et à demander de l’aide pour ainsi développer son interdépendance. Toutes ces habiletés contribuent non seulement à bâtir une mentalité de croissance, mais sont essentielles pour devenir des apprenants à vie.

 

À vous la parole!

 

Il y aurait tellement de pistes à explorer pour favoriser un climat de classe positif favorisant une mentalité de croissance chez l’élève. Je suis tellement choyée d’exercer cette profession! J’ai hâte de déterminer les prochaines étapes que je déciderai de mettre en place pour aider les élèves à atteindre leur plein potentiel. J’ai aussi hâte de connaître les vôtres. Je vous invite à me faire part des stratégies que vous comptez mettre en application prochainement dans votre salle de classe en guise de commentaires.

Révision : Simone Saint-Pierre et Annie Chartrand – CFORP

Écrit par
Passionnée par le bien-être de ses élèves et la pédagogie participative, Sylvie Roy est conseillère pédagogique en numératie dans l’équipe appui aux initiatives ministérielles du CFORP. Dans le cadre de ses fonctions, elle accompagne les équipes pédagogiques des conseils francophones en province à enseigner les mathématiques autrement en amenant le personnel enseignant à mettre l’apprentissage des compétences globales au centre de leur enseignement. Précédemment, elle était conseillère pédagogique en numératie et littératie au Conseil scolaire public du Nord-Est de l’Ontario après avoir enseigné pendant 25 ans les mathématiques et les sciences.
Derniers commentaires
  • Article très intéressant et inspirant pour unr pédagogie inclusive. Pour une planifiction et une gestion de classe efficace, la connaissance du profil d’apprentissage de chaque élève ainsi que celui de la classe est nécessaire. Quels sont les outils les plus fiables pour obtenir ces deux profils?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE