CFORP -  Le centre d'innovation pédagogique
Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques
 

Comment répondre aux besoins des élèves?

Ce billet de blogue est complémentaire aux capsules d’autoformation sur la mentalité de croissance produites par le CFORP. Ce sixième billet, d’une série de billets qui se terminera en mai, soutient tout particulièrement la capsule intitulée

 

Comment répondre aux besoins des élèves?

 

C’est la question que nous nous posons toutes et tous, non? En fait, n’est-ce pas la raison pour laquelle nous nous sommes embarqués dans cette aventure qu’est l’enseignement : répondre aux besoins des élèves et les appuyer dans leur réussite? Lorsque nous parlons de mentalité de croissance, comment répondre aux besoins des élèves?

 

Adopter une mentalité de croissance

 

Deux alpiniste qui c'entraide.Lorsque j’ai participé au Sommet Google à Kitchener en avril 2016, je me suis fixé comme objectif de faire une présentation lors de l’édition 2017 de ce rassemblement. Lorsque l’occasion s’est présentée, j’ai paniqué!  J’ai commencé à douter de mes capacités.  Je me suis demandé pourquoi les gens voudraient m’écouter : qu’avais-je à leur apporter? À la suite de quelques encouragements de collègues, j’ai constaté que je faisais preuve de mentalité fixe. J’ai donc modifié mon attitude! Même si je venais tout juste d’entrer en fonction comme conseiller pédagogique, je savais que c’était l’occasion parfaite pour développer et améliorer mes habiletés de formateur et d’animateur. J’ai décidé de coanimer trois ateliers et d’en animer un moi-même. Fort de mon réseau d’apprentissage professionnel (RAP), j’ai pu me surpasser. En adoptant une mentalité de croissance, j’ai dépassé mes limites ou, enfin, ce que je croyais être mes limites! Il est important d’oser essayer de se dépasser, de se mettre dans une position où nous sortons un peu de notre zone de confort… Nous pouvons nous surprendre nous-mêmes!

 

Être un modèle de mentalité de croissance

Pour les élèves, nous sommes des modèles! Elles et ils apprennent lors d’activités planifiées, bien sûr, mais les élèves peuvent tout aussi bien tirer profit de nos interactions informelles, de notre façon d’être, y compris de notre attitude face aux défis!

Prenons le temps de réfléchir à la question suivante : « Lorsqu’un élève me remet en question, comment est-ce que je réagis? » Comme vous, peut-être, je ne me comporte pas toujours nécessairement de la façon idéale. Parfois, je peux me sentir attaqué et passer en mode défensif. Cependant, lorsque nous choisissons de pencher davantage vers un état de mentalité de croissance, nous nous rendons compte que nous sommes tous en état d’apprentissage continu que nous soyons élèves, membres du personnel enseignant ou directions. Nous devons garder en tête que nous avons beaucoup à apprendre ensemble; c’est une question d’ouverture d’esprit.

Lorsque nous devenons des modèles de notre état d’esprit, les élèves nous perçoivent alors comme étant plus « humains ».  Il ne faut surtout pas avoir peur de commettre des erreurs, et encore moins devant les élèves. En plus de contribuer à la création d’un climat de confiance en salle de classe, ceci nous permet d’approfondir la relation que nous établissons avec nos élèves. Cette mentalité de croissance devient contagieuse! Les élèves se sentent à l’aise de participer de façon accrue aux discussions de classe, d’essayer de nouvelles choses, de prendre des risques et de commettre des erreurs. L’attitude que nous adoptons lorsque nous faisons face à des défis en salle de classe devient ainsi un atout dans notre cheminement à devenir un modèle de mentalité de croissance.

 

En plus de contribuer à la création d’un climat de confiance en salle de classe, ceci nous permet d’approfondir la relation que nous établissons avec nos élèves. Cette mentalité de croissance devient contagieuse!

 

Avoir une mentalité de croissance envers nos élèves

 

Si nous sommes d’avis que les compétences et les connaissances sont innées et ne se développent pas, alors nous faisons fausse route! Peu importe son niveau de rendement actuel, tout comme nous, chaque élève peut s’améliorer; ce principe s’appuie grandement sur le concept de la neuroplasticité. Avoir une mentalité de croissance orientée vers nos élèves signifie que notre façon d’envisager les situations nous permet de comprendre à quel point les élèves peuvent s’améliorer de façon continue. Il ne tient qu’à nous de leur donner l’occasion de développer leurs compétences, de les motiver à se dépasser et d’atteindre leurs objectifs comme apprenante et apprenant.

 

Prendre le temps d’écouter la voix de nos élèves

 

La communication constitue l’élément clé lorsque nous bâtissons une relation, peu importe avec qui. Lorsque les élèves se sentent à l’aise de nous dire ce qu’elles ou ils pensent, aiment ou ressentent, il devient alors plus facile de saisir leurs besoins. En analysant leurs dires, leurs actions, il nous sera d’autant plus facile de les aider à  développer une mentalité de croissance.

Pyramide de Maslow – Extrait de l’autoformation Comment répondre aux besoins de nos élèves?

Y crois-tu?

 

Comment faire avancer les personnes auxquelles nous enseignons, si nous n’adoptons pas nous-mêmes une mentalité de croissance? Si les élèves ne disposent pas d’exemples de gens affichant une mentalité de croissance, seront-ils ou elles en mesure de développer leur propre mentalité de croissance? Si nous n’écoutons pas, si nous n’entendons pas ce que les élèves ont à nous dire, comment pouvons-nous vraiment répondre à leurs besoins? C’est impossible!

Il est de notre ressort d’adopter une mentalité de croissance et d’inclure les élèves dans ce processus afin de mieux répondre à leurs besoins. Nos élèves le méritent!

Extrait de l’autoformation Comment répondre aux besoins de nos élèves?

Révision : Johanne Ste-Croix et Philippe Legault – CFORP

Écrit par
Je suis conseiller pédagogique pour l’équipe TacTIC du service Formation professionnelle du CFORP depuis août 2017. À ce titre, j’accompagne des enseignantes et des enseignants de tous les niveaux qui désirent transformer leurs pratiques pédagogiques avec comme levier la technologie en soutien d’apprentissage. Avant d’obtenir mon poste, j’ai donné les cours d’affaires, d’informatique et de sciences sociales. Je possède déjà le titre de Google Certified Educator - Niveau 1 et Niveau 2, et je travaille en vue d’obtenir celui de Google Certified Trainer d’ici la fin de l’année scolaire. Je suis toujours en mode apprentissage. J’offre plusieurs capsules en technopédagogie. J’éprouve une grande passion pour la pédagogie, la technologie et l’économie.
Aucun commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE