CFORP -  Le centre d'innovation pédagogique
Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques
 

Intelligence artificielle et éducation

2017, année de l’intelligence artificielle

De nombreux experts nous annoncent que 2017 sera l’année de l’intelligence artificielle. Direction informatique place cette technologie au premier rang des tendances technologiques stratégiques pour 2017. Les progrès dans ce domaine ont été impressionnants au cours des dernières années cependant, dans le domaine de l’éducation, son potentiel demeure encore inexploité.  Plusieurs se demandent si des robots munis d’une intelligence artificielle pourraient venir remplacer les enseignants. Est-ce possible? Imaginons l’avenir de l’éducation enrichie par l’intelligence artificielle.

 

Des rôles redéfinis

Dans ce nouveau monde de l’éducation, les rôles des apprenants et de leurs accompagnateurs sont redéfinis. L’apprenant joue un grand rôle dans son apprentissage. Il doit réussir une succession de défis qui lui permettent d’acquérir les connaissances et les compétences techniques de base qui lui sont présentées électroniquement jusqu’à ce qu’il les maitrise. Il est appuyé par la technologie qui adapte ses apprentissages à son cheminement personnel. Si les algorithmes d’intelligence artificielle peuvent déjà nous proposer des ressources et des produits en se basant sur notre historique de recherche sur la toile, je suis convaincu que nous serons en mesure d’offrir aux élèves des apprentissages personnalisés selon leurs besoins.  L’intelligence artificielle peut apporter sa contribution là où les pédagogues en ont le plus besoin, dans la personnalisation de l’enseignement. La contrainte de devoir faire cheminer un groupe d’environ 25 élèves à un même rythme pourra être levée. Le système intelligent rejoindra les élèves par une variété de moyens (visuels, auditifs, kinesthésiques. Les ressources seront écrites, sonores ou visuelles. Des éléments de réalité virtuelle et augmentée viendront également enrichir l’apprentissage.

 

Une dynamique transformée par l’intelligence artificielle

Même si les élèves sont toujours regroupés en groupes-classes, le système intelligent gérant les progressions permettra à chaque élève de travailler à son propre rythme. Le temps sera partagé entre l’apprentissage autonome et le travail en équipe. L’enseignant permettra aux élèves de mettre en œuvre les compétences et les connaissances que chacun aura acquises dans des projets collaboratifs, basés sur des thèmes d’actualité et des problèmes réels qui aplanissent les frontières entre les matières. Chacun pourra y contribuer à sa façon en tenant compte des apprentissages effectués. Ces projets permettront aux élèves de développer des compétences mondiales comme la créativité, la collaboration et la pensée critique et d’être sensibilisés à la citoyenneté mondiale et numérique sécuritaire.

L’enseignant, libéré de certaines tâches routinières grâce à l’appui de l’intelligence artificielle, pourra se concentrer à créer des liens avec les élèves, à apprendre à les connaître, à les guider vers la maîtrise des compétences d’employabilité et à les accompagner dans leur développement global comme être humain. L’enseignant n’a pas à craindre de perdre sa place avec l’arrivée de l’intelligence artificielle et des autres nouvelles technologies. Oui, une partie de l’instruction pourra être informatisée, mais inspirer, valoriser, aimer ou, en résumé, éduquer sont des actes qu’aucun robot ou ordinateur intelligents ne peut accomplir.

 

Un apprentissage tout au long de la vie

Oui, j’envisage un monde de l’éducation grandement enrichi par l’intelligence artificielle. L’apprentissage ne sera plus limité à la jeunesse, à l’adolescence, et au début de l’âge adulte. Après avoir acquis les notions de base dans les premières années de sa scolarité, l’apprenant pourra se spécialiser selon ses domaines d’intérêt et poursuivre son apprentissage chaque fois qu’il en aura besoin, tout au long de sa vie. En ayant accès à des ressources illimitées sur tous les thèmes, et en se créant un réseau d’apprentissage personnel via les médias sociaux, les gens pourront choisir de poursuivre leur développement et d’acquérir une quantité impressionnante de connaissances et de compétences, mais pourront surtout grandir dans tous les sens du terme tout au long de leur vie. Ce nouveau monde de l’éducation est déjà à nos portes, laissons-le entrer dans nos écoles, pour le bien de nos élèves.

Partager l'article
Écrit par
Directeur de l’École secondaire catholique L’Escale de Rockland, Ontario. Sous son leadership, L’Escale s’est établie comme chef de file dans le domaine de l’apprentissage à l’ère numérique. M. Tardif a été membre de plusieurs comités de la Fédération canadienne des enseignants (FCE) axés sur l’utilisation des nouvelles technologies en éducation et participé à l’animation de plusieurs ateliers lors de colloques provinciaux et nationaux. Il a aussi occupé le poste de directeur du Service de l’aménagement linguistique au CSDCEO pendant deux ans. Twitter : @DenisMTardif
Aucun commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE